mercredi 2 septembre 2009

Idées reçues.


Même si il reste encore bon nombre de corridas à venir aussi bien en France qu’en Espagne ou au Portugal, l’on sent arriver la fin de la temporada européenne. Ceci se perçoit notamment dans le nombre de commentaires des blogs, qui reprennent leurs activités de plus belle. Et paramètre important indiquant bien la tendance automnale qui approche, le 21 de ce mois faut-il le remémorer, les anti-taurins se montrent sur les blogs taurins.

Il est intéressant de constater que dès qu’ils trouvent un blog où les commentaires ne sont pas modérés, leurs propos fusent. Sur ces colonnes, afin de seul éviter des redondances inutiles ainsi que la diffusion de propos allant à l’encontre de l’esprit voulu pour le blog, il avait été choisi dès le début de modérer les commentaires. Ce qui ne devait nullement empêcher l’animateur de cet espace taurin atypique, de privilégier la publication des commentaires par soucis d’esprit républicain et démocratique, ou tout doit pouvoir se dire, même les avis contraires.
Mais comme seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, à la lecture des courriels injurieux et anonymes qui commencent à arriver dans la boîte à commentaires depuis quelques jours, démontrant ainsi que lorsque l’on évoque un avis contraire à leurs idées, les contempteurs taurins se donnent le mot pour aller invectiver celui qui ne pense pas comme eux, ces commentaires, qui seront bien entendu archivés, ne seront plus publiés. L’esprit républicain et démocratique, synonyme de liberté d’expression, n’a plus lieu d’être lorsque il s’agit de laisser la parole à des personnes plus soucieuses d’insulte et de haine que de débat constructif. Comme l’affirment certains, « pas de liberté pour les ennemies de la liberté », ici nous appliquons le « pas de liberté de parole pour ceux qui la refuse aux autres ».

Il était étonnant de n’avoir pas eu plus tôt ce genre de propos, c’est à croire que depuis presque 5 mois que ce blog existe et quelques plus de 1800 clics au moment où sont rédigées ces lignes, les non amateurs de tauromachie qui s’arrêtaient sur ces colonnes étaient soucieux du respect de l’autre. Comme ce lecteur assidu, anti-taurin militant, soucieux de respecter les idéaux humanistes qu’il revendique, mais avec qui j’ai pu échanger par courriel tout en ayant des propos corrects et respectueux.

Pour en revenir aux mails reçus des anti-taurins, les deux premiers arrivés sur ce blog sont consultables dans la rubrique « commentaires » de l’article précédent. Il sont donc facilement accessibles, et témoignent, pour ceuxet celles qui en douteraient encore, de la violence injurieuse constamment adressée aux aficionados a los toros. Il est intéressant de constater dans les deux courriels, au delà du caractère injurieux en particulier du second, que persistent des idées reçues à l’encontre de la tauromachie, comme à notre époque persistent les idées reçues envers par exemple les cathares et la franc-maçonnerie. Chose troublante dans ce XXIè siècle, car étant donné les moyens d’accès à la culture, à l’information, l’on trouve encore des idées reçues qui émanent du siècle dernier dans le meilleur des cas.

L’on perçoit aussi, que outre la similitude des propos de l’antimaçonnisme ainsi que de l’anti-taurinisme, comme ce fût développé ici même lors d’articles publiés sur ces colonnes aux mois de mai et de juin, les thèmes se déplacent en fonction des enjeux politiques et sociétaux. Aujourd’hui, quelques médias se sont trouvés leurs « nouveaux juifs » avec la franc-maçonnerie, comme s’en est ému l’éditeur Jean Solis sur son site, en emplissant de façon redondante et régulière tous les ans les pages de leurs « journaux ». L’on voit maintenant de plus en plus de contempteurs taurins qui réagissent lorsque l’on aborde la tendance végétarienne de certains d’entre eux. Ils oublient pourtant l’expérience de Cleve Backster en 1966, mais aussi ils occultent d’autres informations sur les plantes démontrant que les végétaux développent un système nerveux propres à leurs fonctionnements. Mais l’on retrouve aussi les sempiternels refrains de la maltraitance animale qui sont ressassés à loisir, comme l’idéologie du complot judéo-maçonnique ressurgie régulièrement ou bien la théorie du complot concernant les attentats du 11 septembre.

On le sait, rares sont et seront les échanges établis dans un climat de respect et de tolérance, et il est flagrant de constater que l’on trouve bien plus d’anti-taurins à surfer sur les sites et différents blogs qui traitent des toros, pour y répandre leur fiel, que de taurins s’adonnant à la lecture et commentaires sur les sites et blogs anti-corridas. Toutefois, une chose est certaine, à voir la moyenne de plus de 450 visiteurs par mois pour ce très modeste blog, l’explosion des fréquentations ces derniers jours (sûrement causées par le bouche à oreille chez nos amis anonymes), les visiteurs anti ou bien aficionados qui reviennent régulièrement nous lire (comme nous laisse le croire les recoupements grâce au compteur et aux heures ou les messages sont postés, et la subite augmentation des visites notamment de la région niçoise et de la ville de Fourmies), ce blog ne laisse pas indifférent. Et si on ne laisse pas indifférent, c’est que l’on touche juste, sinon pourquoi tant de propos haineux des contempteurs, et pourquoi tant d’intérêt chez les aficionados de toutes tendances ?


La photographie illustrant cet article, a déjà été diffusée sur ces colonnes, mais ces hommes de Dieu, fusil à l'épaule dans des arènes, symbolisent parfaitement l'état d'esprit de l'anti taurinisme actuel.

2 commentaires:

bruno a dit…

Pas grand chose à dire mais meme étant un aficionado humble qui ne pérégrine plus sur les blogs ou finalement il est d'une simplicité débordante de venir foutre son bordel et " balancer "ses insultes" je ne prends la plume et non le fusil car j'ai l'ame démocratique et le respect des autres je ne complais plus en joutes stériles et invectives entre aficionados ,mais surement au travers de cet article moi le libertaire je ne peux pas laisser mon pote se faire insulter sans prendre non le chemin de la sagesse et du droit qui veut que chacun puissse dans un domaine donné s'exprimer sans prendre des bajonazos et au dela des luttes intestines qui a mon humble avis ne servent qu'a ouvrir le toril de la connerie il m'apparait plus judicieux et, depuis ce morning suis surpris l'immobilisme des blogs qui ont fait ma renommée avant de me lapider car desole mais il faut faire partie du gratin et filer droit .........
eh bien non........ je veux pas reveiller les vielles querelles qu on les mette au placard pour se dire en toute simplicite que les antis nous les cassent et que chaque fois que tel ou tel amigo(?) fera l'objet de propos injurieux je prendrai mes neurones à deux mains
mais aujourdhui car in fine le silence c'est avoir peur ou cautionner ,c'est cultiver son nom sur le cartel ,c'est tout simplement fermer sa gueule pour ne pas ramassser et donc hoy nanti de preuves irréfutables car la parole est à l'homme ce que la plus belle véronique est au torero
et bien sans le moindre scrupule ,je rentre dans le chou de ces gens la qui ne sont pas ceux ce Brel et viens piquer un coup de gueule car n'en deplaisent a qui que ce soit les trompettes de la renommée sont bien mal embouchées et il m'est insupportable de rester sans un geste au risque de prendre une bordée que dis une rafale pour desobeissance à la deonthologie .

Pelayo a dit…

Excellente mise au point et argument très pertinent que celui du "système nerveux" des végétaux, à opposer à tous les adeptes des groupuscules anti-taurins et autres sectes et organisations terroristes animalistes et antispecistes. Avec ta permission, refusons aux hommes en soutane noire qui illustrent ton article le qualificatif d'hommes de Dieu ; ces jeunes prêtres ou séminaristes espagnols n'étaient rien d'autre que des réactionnaires de la pire espèce, mais en aucun cas des fidèles serviteurs de Dieu. Sur eux, la Lumière n'a eu aucun effet...